Thierry-Wasser-Guerlain-Routes-du-Parfumeur-Tunisie-Neroli
On the roadParfums

Thierry Wasser, le « Nez » Guerlain, à la cueillette du Néroli en Tunisie

Thierry Wasser, parfumeur et « nez » de Guerlain était en Tunisie à la poursuite d’une fleur très spéciale : Le néroli.

« Je ne vois pas beaucoup de gens capables de s’investir autant dans une passion« , c’est en substance ce qu’a lâché Maître Yadh Ammar, (distillateur advisor) quand il parlait de Thierry Wasser. Parfumeur devant l’Eternel et « nez » de Guerlain, Thierry Wasser vient d’effectuer un petit pèlerinage en Tunisie afin de humer sur place une des essences qui lui est particulièrement chère: le néroli.

Thierry-Wasser-Guerlain-Routes-du-Parfumeur-Tunisie-NeroliPour la circonstance, le parfumeur est venu spécialement à la rencontre des cueilleurs de cette fleur si particulière. Il s’agit pour le célèbre « nez » du second opus de « Les routes du parfumeur » après la « Bergamote de Calabre ».

Thierry Wasser à la poursuite du Néroli de Tunisie

Le néroli c’est l’essence de la fleur du bigaradier. C’est l’arbre qui donne les oranges amères et qui donne à la fleur une particularité très recherchée par les parfumeurs.

Rare et précieuse, puisqu’il faut mille kilos de fleurs pour obtenir un kilo de néroli, cette huile essentielle, l’une des meilleures sur le marché mondial, recèle une fragrance sensuelle très prisée par les grandes marques (Guerlain, Dior). C’est aussi l’ingrédient solaire unique que l’on trouve dans l’Eau de Cologne impériale de 1853, ainsi que dans Mon Guerlain. Elle porte d’ailleurs le nom de la princesse «Nerola», une aristocrate française qui parfumait ses gants à cette huile essentielle.

Thierry Wasser trouve dans le néroli de Tunisie une qualité insoupçonnée, uns sorte de pari de la qualité. « La distillation des fleurs et du néroli, c’est un pari. Aujourd’hui, je sais qu’il y a beaucoup de fleurs. Mais la Tunisie est un pays aux facettes multiples qui est extrêmement touchant pour moi. Ces voyages sont la définition et la preuve que la fraternité existe. Cela vous donne une confiance dans le genre humain« , lance-t-il avec un brin de satisfaction.

 

Pour rappel, les plantations de bigaradiers couvrent en Tunisie une superficie de près de 350 hectares et fournissent une production moyenne entre 1000 et 1200 tonnes d’eau de fleur d’oranger.

A noter que 70% de la production sont distillés, annuellement dans 6 distilleries modernes pour en extraire l’huile de néroli, destinée à l’exportation. Le reste de la production est distillé pour extraire l’eau de fleur d’oranger, « Zhar », de manière traditionnelle dans les maisons.

Dans la consommation domestique, elle est utilisée aussi comme arôme en pâtisserie ou pour les aliments traditionnels et dans la cosmétique elle est utilisée pour la prévention des coups de soleil.

2 Comments

Leave a Response