Hanen Eleuch Gypset Vibes et Fatales
Mode

Gypset vibes et Fatales : Quand la mode et la beauté se rejoignent.

#

[vc_row][vc_column][vc_column_text]La parfumerie Fatales Zéphyr a accueilli samedi 1er décembre autour d’un cocktail, de nombreuses journalistes et blogueuses mode venues découvrir en avant-première la nouvelle Collection de Gypset Vibes Automne-Hiver 2018-2019.

Ainsi, tout au long du mois de décembre, des créations originales, les unes toutes aussi fabuleuses que les autres, seront exposées chez Fatales Zéphyr.

Gypset Vibes et Fatales
Qui est Gypset Vibes ?

Marque bohémienne, chic et bédouine créée par Hanen Eleuch, une femme au parcours riche et très diversifié.

Architecte d’intérieur de profession, Hanen Eleuch a fait ses études aux États-Unis et Canada pour être par la suite emportée par le monde de la mode qu’elle côtoie de près à Beyrouth. Pour sa première collection « Shoosha », la créatrice talentueuse avait présenté des pièces intemporelles inspirées du patrimoine tunisien et de l’esprit bohème chic des années 70 : Djellabas, tuniques, abayas et sarouels.

Mais pour Hanen, cette nouvelle collection, s’éloigne un peu de l’univers Gypsy et se veut autant chic et glamour que folklorique tout en s’inspirant des années 1950.

« Je veux que chaque pièce soit différente et originale. Cette collection symbolise tout l’amour que j’ai pour la mode. Les matières sont nouvelles. J’ai utilisé le blocard, la dentelle, le cachemire et aussi les paillettes. Et en parlant de paillettes, je présente également une petite collection capsule et très festive à l’approche des fêtes de la fin d’année« , lance-t-elle avec un brin de fierté.

Gypset Vibes et FatalesGypset Vibes et Fatales

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au cours de cette manifestation, Hanen Eleuch n’a pas manqué de réitérer son soutien à la cause palestinienne, cause qui lui tient à cœur. « Je garderai toujours dans mes collections une à deux pièces au chèche et pour celle-ci j’ai utilisé le chèche Jordanien et le chèche Palestinien. » conclut Hanen.

Pour sa part, Fatales continue à soutenir les jeunes artistes talentueux et accompagner leur ascension. Chez les parfumeries Fatales, l’art prend tout son sens.

L’exposition continue tout le mois de décembre, courez-y !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_images_carousel images= »2499,2498,2496,2497,2501,2502,2503″ img_size= »full » speed= »3000″ autoplay= »yes » hide_pagination_control= »yes » wrap= »yes »][/vc_column][/vc_row]