Divers

Quand WESTPOINT voit la vie en VERT

#

WESTPOINT, une étoile montante dans la distribution des produits durables, vient d’organiser à Tunis un meeting pour lancer sa nouvelle campagne ‘’GO GREEN’’ réunissant quelque 50 experts de plusieurs nationalités différentes. Décryptage de cet évènement, tour d’horizon des objectifs de cette rencontre et des décisions prises.
En tant que Président du Groupe, Jérôme de la Rivière, soutient depuis plus de deux décennies le développement durable, offrant une représentation tangible de l’intégration du social, de la rentabilité et de l’environnement. Fort heureusement, les nouvelles technologies promettent de révolutionner la fabrication des produits durables, l’utilisation des énergies propres et la lutte contre le réchauffement climatique. Côté social, ce développement est souvent considéré par les entreprises comme un stress ou une contrainte, alors qu’il s’agit en fait d’une opportunité d’innovation et de différenciation.
Lors de l’ouverture, De la Rivière (n’a pas caché sa grande satisfaction sur l’évolution des activités de son Groupe en Tunisie) a exprimé ouvertement sa grande satisfaction quant à l’évolution des activités de son groupe en Tunisie : en plus de DOMOTECH Distributeur officiel de WESTPOINT en Tunisie depuis l’an 2000, le Groupe a créé en 2018 une filiale résidente composée aujourd’hui de douze experts exclusivement Tunisiens qui opèrent directement sur le réseau de distribution WESTPOINT couvrant plus de 80 pays dans les cinq continents.
L’intervention de Karem Belkhiria, PDG de DOMOTECH, a été empreinte d’un enthousiasme indéniable, mettant en lumière les compétences tunisiennes qu’il qualifie de ‘best-cost’, faisant ainsi référence au ‘low-cost’ proposé par plusieurs autres pays. Il déclare à cet effet « Nous regrettons profondément que la part des énergies renouvelables en Tunisie ne dépasse actuellement que 4%, constituant un obstacle significatif au décollage de notre économie nationale. Cette situation entraîne un manque à gagner de centaines de milliers d’emplois et d’opportunités économiques considérables. La Tunisie détient un potentiel immense pour transformer cette réalité, notamment dans cette nouvelle ère dédiée à la conception de produits respectueux de l’environnement, tels que la mobilité électrique et l’hydrogène vert. Toutefois, il est crucial de souligner que la rentabilité de ces initiatives ne pourra être pleinement exploitée qu’au-delà du seuil de 50% d’énergies renouvelables.»
D’un autre côté, Damien Nadeau, Directeur Commercial du Groupe, qui a modéré les ateliers a d’abord présenté les différents volets à débattre dont principalement, les possibilités de conversion GREEN de toutes les gammes WESTPOINT actuelles ainsi que les engagements nécessaires pour réussir cette démarche écoresponsable et cohérente. Il a ensuite présenté en vrac les suggestions suivantes :
– Limiter les gaspillages en interne à tous les niveaux
– Prioriser dans la conception des produits l’optimisation des besoins en énergie et en eau
– Généraliser la technologie inverter
– Utilisation de matériaux recyclables
– Emballage et déchets minimum
– Usines au plus proche des clients
– Meilleure gestion SAV et pièces de rechange
– Favoriser la 2ème vie de nos produits jusqu’au recyclage
– Bonus si ancien produit rapporté lors de l’achat d’un nouveau
– Créer des partenariats avec des centres de recyclage ou reconditionnement
– Concours annuel des distributeurs pour la meilleure action GREEN et décerner un prix par continent.
De leur côté, les interventions des participants étaient très riches et variées, surtout celles traitant du plus grand souci actuel, lié aux lois qui obligeront les fabricants à se tourner vers des énergies propres avec l’imposition de l’empreinte carbone sur les industriels et la croissance à 3 chiffres des technologies plus respectueuses de l’environnement telles que les véhicules électriques. Toutefois, ce que l’on oublie souvent est que les matériaux utilisés pour alimenter ces véhicules sont parfois extrêmement non durables et ne sont guère aussi propres que les processus de production utilisés tout au long de la chaîne d’approvisionnement. La fabrication d’une batterie automobile moyenne émet de 5 à 6 tonnes de CO₂.
Plusieurs chiffres terrifiants sur la crise écologique actuelle ont été présentés, il est impératif que tous les pays doivent plus que jamais se soucier des problèmes causés par les industries polluantes s’ils veulent éviter les effets en cascade liés aux catastrophes naturelles qui sont de plus en plus rapprochées. Ces effets sont irrémédiables car ils modifient l’atmosphère, polluent l’eau et attaquent la biodiversité. Les conséquences immédiates seraient la réduction des ressources en eau et par conséquent de la nourriture, l’impact sur la santé dans toutes les régions du monde et enfin la disparition irréversible de plusieurs espèces animales et végétales.
A la clôture, Valérie de la Rivière Directrice Générale du Groupe, paraissait très ravie de la richesse des débats et a promis de communiquer à tout le réseau de plus de 90 Représentants, une feuille de route résumant les recommandations de ce meeting ‘’GO GREEN’’ pour que chacun de la grande famille WESTPOINT puisse contribuer à son niveau par un mode de vie plus respectueux de l’environnement.