Divers

« Senteurs florales de nos régions » Entre savoir-faire ancestral et innovation

#

Les eaux de fleurs d’orangers bigaradier de Nabeul et les eaux de roses de Kairouan en Tunisie sont des joyaux olfactifs qui racontent une histoire riche en traditions et en savoir-faire artisanal et ancestral. Ces eaux florales tirent leur essence d’une tradition séculaire, transmise de générations en générations.

À Nabeul, le Bigaradier offre des fleurs d’orangers emblématiques, tandis que Kairouan, berceau des roses tunisiennes, perpétue son savoir-faire. Le processus artisanal, préservé avec soin, implique souvent des méthodes manuelles, faisant de chaque goutte un hommage à la patience et à l’expertise.

Au cœur de cette tradition, les femmes artisanes jouent un rôle crucial. Leur implication méticuleuse dans la récolte et le traitement des fleurs assure une qualité exceptionnelle aux eaux florales. Ces femmes, gardiennes de la tradition, contribuent non seulement à la préservation culturelle, mais aussi à l’autonomisation économique de leurs communautés.

La saison de la récolte, généralement au printemps, ajoute une dimension saisonnière à ces produits. La courte période de floraison intensifie la rareté et la valeur de ces eaux florales. Le potentiel commercial de ces produits ne se limite pas à leur parfum captivant ; ils représentent également une opportunité économique pour les régions productrices.

Ces eaux florales constituent également des ingrédients très prisés dans la cuisine tunisienne et la pâtisserie. Aux plats traditionnels et aux délices sucrés, l’eau de fleurs d’orangers et l’eau de roses viennent rajouter une touche subtile et parfumée. De plus, leur utilisation dans les produits cosmétiques, des lotions aux masques en passant par les savons, offre des bienfaits naturels pour la peau, perpétuant ainsi une tradition de beauté ancestrale.

Les eaux de fleurs d’orangers bigaradier de Nabeul et les eaux de roses de Kairouan captivent non seulement par leur parfum envoûtant, mais aussi par leur histoire profondément enracinée et leur processus artisanal préservé. En soutenant les femmes artisanes et en explorant les multiples facettes de leur utilisation, ces trésors tunisiens continuent de rayonner, reliant le passé au présent et offrant un avenir florissant construit autour de nouveaux produits à forte valeur ajoutée.

Le développement de la Stratégie Tunisienne de Promotion et de Valorisation des Produits du Terroir et sa mise en œuvre à Kairouan et à Nabeul sont réalisés par la Direction Générale de la Production Agricole (DGPA) et l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APIA) sous l’égide du Ministère de l’Agriculture, avec l’appui du projet PAMPAT mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et financé par le Secrétariat d’État à l’Économie de la Confédération Suisse (SECO).

156a9636_huawei

Image 1 parmi 231